03juin

Actualités

Tout sur l’expédition de l’Amphore au conteneur

Amphores, outres, dolia (jarre de l’Italie antique), tonneau, balle, caisses, sacs, sachets, ballots, fût, boites, containers, il a bien fallu de tout temps trouver des contenants pour le transport des marchandises compte tenu du développement des échanges commerciaux.

amphore - emballage

L’exposition au Musée de la marine « de l’Amphore au conteneur » retrace l’histoire du « contenant » qui a permis ce développement.

L’histoire du « contenant »

Dès l’Antiquité, les routes maritimes s’ouvrent en Méditerranée, et il est stupéfiant de découvrir la variété et la sophistication des contenants. On retrouve sur les amphores des inscriptions, ancêtres du code barre et le volume des dolia pouvait aller jusqu’à 2 500 litres. Selon le type de navire les chargements varient de quelques centaines à quelques milliers d’amphores.

contenant-amphore-antiquité

Huile, olives, dattes, garum (jus de poisson) et vin.

L’amphore n’est pas le seul contenant : des ballots, des tonneaux ou des sacs périssables sont également utilisés.

Sous l’Empire Romain, les navires de commerce se différencient déjà des navires de guerre. La coque centrale peut contenir de grandes quantités de marchandises qu’il faudra équilibrer pour une bonne tenue en mer.

Leur capacité moyenne est comprise entre 200 et 400 tonnes : tonnes qui viennent de tonneaux, on est toujours dans la contenance. Il y aurait même eu un navire de 53 Mètres de long, jaugeant 1 200 tonnes, transportant du blé d’Egypte.

En 1664 est créée la Compagnie des Indes par Colbert. Thé, Café, Chocolat, épices sont transportés dans des caisses et sacs, et des ballots de toile de coton voisinent avec la Porcelaine.

A l’aube du XVIIIe, les classes aisées ont de nouvelles habitudes de consommation, annonçant le Siècle des Lumières. On se réunit autour d’une tasse de thé, café ou chocolat pour débattre. Un lieu est même inventé à l’instar du célèbre Procope qui ouvre à paris en 1688 et en 1730. La ville compte 380 cafés publics.

transport-café-brésil

Au début du XIXe, ce sont les clippers et vapeurs qui feront le négoce avec l’Amérique du Sud. Ils importent du guano et du nitrate de soude utilisés comme engrais en Europe.

Au XIXe siècle, le chemin de fer raccourcit les délais de livraison et la batellerie a du mal à rivaliser mais il restera tout de même au début du XXe plus de 15 000 péniches qui sillonnent rivières et canaux pour transporter des marchandises.

Fin XIXe, les compagnies de navigation abandonnent la voile et adoptent la propulsion à vapeur. Des paquebots mixtes transportent alors personnes et marchandises. Puis les chargeurs Réunis opteront pour le Cargo.

 Et maintenant comment transporte t-on les marchandises ?

A côté des navires spécialisés dans le transport de vrac sec (minerai, charbon, céréales) et de vrac liquide (pétrole, GPL) – que l’on appelle les vraquiers – les porte-containers acheminent plus de 80 % des marchandises.

L’invention du conteneur ou « boite » en 1956 a révolutionné le transport maritime.

conteneur-container-transport-maritime

Les porte-conteneurs sont le symbole de la mondialisation

Alors après cette histoire du contenant, imaginez tout ce que vous pouvez mettre dans nos sacs, nos boites, nos sachets, nos pochettes, nos enveloppes, tous ces objets indispensables dont nous ne pourrions pas nous passer ! !

sac-transport-chien
Vous aimerez aussi...

Les étiquettes personnalisées

Tout emballer, c’est bien, étiqueter, c’est mieux !     L...

Découvrez le catalogue 2019 du Comptoir de l’Emballage

Le catalogue 2019 du Comptoir de l’Emballage va bientôt arriver dans vos ...

La Saint Valentin à travers le monde

LA SAINT VALENTIN A TRAVERS LE MONDE          &nbs...

Laisser un commentaire